Comment les fournisseurs asiatiques boostent-ils la demande des importateurs

Comment les fournisseurs asiatiques boostent-ils la demande des importateurs ?

En février 2020, le gouvernement malaisien a publié un plan de relance d'urgence d'une valeur de 4,8 milliards de dollars américains pour contrer l'impact économique de l'épidémie du coronavirus (COVID-19). Ce plan consiste à mettre en œuvre des stratégies qui incluent la stimulation de la croissance économique, la promotion des investissements et l'encouragement des entreprises à adopter l'automatisation et la numérisation dans leurs processus. Les retombées du virus ont provoqué des ravages dans les chaînes d'approvisionnement en Malaisie, d'autant plus que la Chine est le plus grand partenaire commercial de la Malaisie depuis 10 ans. Le commerce entre les deux pays était évalué à 68 milliards de dollars américains en 2019. Les investisseurs devraient demander l'aide de conseillers locaux qualifiés   pour mieux comprendre comment bénéficier de ces incitations. Dans cette article, DocShipper vous informera sur les pays manufacturiers asiatiques et leurs plans de relances, dans un premier temps, et sur le cas concret de la chaîne d’approvisionnement qu’est le groupe H&M dans un second temps. Commençons par les plans de relance de des pays manufacturiers asiatiques.

Remarque DocShipper : Il s’agira dans un premier temps d’abord les pays manufacturiers asiatiques ayant publié des plans de relance de l’activité économique de leur pays. En effet nous aborderons le sujet en commençant par comprendre les forfaits des pays asiatiques et comment est-ce qu’ils se positionnent sur la délocalisation et la diversification des entreprises. Voyons ça maintenant !

Les pays manufacturiers asiatiques publient des plans de relance

Il conviendra ici de tout savoir sur les forfaits des pays asiatiques et comment est-ce qu’ils conseillent les entreprises dans leur préparation à la délocalisation et à la diversification.

Mais il convient d’abord de poser le contexte de ces décisions quant aux plans de relance. Etant donné l'étendue de la pandémie mondiale,  certains états, en Asie, émettent des plans de relance économique afin de soutenir les entreprises manufacturières. Par exemple, en Malaisie, un deuxième plan de relance a été adopté afin d'amoindrir l'impact de la pandémie.

En février, le gouvernement malais a publié son premier plan de relance d'une valeur de 4,8 milliards de dollars. Ce paquet visait à restructurer les prêts, à soutenir la trésorerie des petites et moyennes entreprises (PME) et à accorder des exonérations fiscales.

Évalué à environ 57 milliards de dollars, le deuxième paquet se concentrera davantage sur le soutien aux PME. La facilité pour tous les secteurs économiques (AES) allouera environ 229 millions de dollars aux PME comme fonds de roulement. Il existe également un programme de micro-crédit destiné aux micro-entreprises. Ce programme permet aux micro-entreprises de recevoir un prêt pouvant atteindre 17 000 dollars avec un taux d'intérêt de 2%.

En outre, le gouvernement a retardé le paiement de l'impôt sur le revenu pour 750 000 PME. Ces entreprises peuvent reporter le paiement de trois mois, à compter du premier jour d'avril. Il convient donc d’aborder en détail l’étendu des forfaits des pays asiatiques.

            Tout savoir sur les forfaits des pays asiatiques

Bien entendu, la Malaisie n'est pas le seul pays asiatique Ă  lancer des plans de relance. DĂ©couvrons les plans de relance que d'autres pays manufacturiers asiatiques ont Ă©mis :

  • Vietnam : le Vietnam a offert une rĂ©duction d'impĂ´t aux entreprises afin de rĂ©duire l'impact du COVID-19. Le rĂ©gulateur vietnamien rĂ©duira son taux de refinancement, son taux d'actualisation et son taux de rachat pour allĂ©ger le fardeau des entreprises. Le rĂ©gulateur a Ă©galement ordonnĂ© aux banques d'Ă©liminer, de rĂ©duire ou de retarder les paiements d'intĂ©rĂŞts sur les prĂŞts afin d'Ă©conomiser les flux de trĂ©sorerie des entreprises.
  • Inde : le premier programme de l'Inde, d'une valeur de 22,5 millions de dollars, Ă©tait axĂ© sur les salariĂ©s journaliers, les propriĂ©taires de petites entreprises et les mĂ©nages Ă  faible revenu. Le deuxième paquet de l'Inde vise Ă  aider les PME. Le responsable a dĂ©clarĂ© que le gouvernement annoncerait plus tard un paquet sĂ©parĂ© pour les grandes entreprises.
  • Bangladesh : le paquet du Bangladesh vise Ă  aider les industries axĂ©es sur l'exportation Ă  attĂ©nuer l'impact Ă©conomique du COVID-19.
  • IndonĂ©sie : L'IndonĂ©sie a Ă©galement publiĂ© deux plans de relance. Son deuxième paquet a Ă©tĂ© lancĂ© spĂ©cialement pour protĂ©ger l'Ă©conomie et les PME du secteur manufacturier.

Maintenant que nous avons vu en quoi consistent les plans de relance, il convient d’étudier comment préparer les entreprises à la délocalisation et à la diversification.

docshipper-sourcing-services

       Préparez votre entreprise à la délocalisation et à la diversification

Si vous êtes un importateur, vous pourriez être sous la pression du COVID-19 et penser à une délocalisation pour réduire les risques potentiels. Vous êtes peut-être habitué à la fabrication chinoise et il n'est pas facile de prendre une décision de délocalisation. Nous listons ici quelques alternatives d'approvisionnement en Asie qui pourraient être utiles :

  • VĂŞtements : L'industrie manufacturière du Bangladesh est fortement concentrĂ©e dans les vĂŞtements. Ce pays est un bon choix pour la fabrication de vĂŞtements. Le Cambodge peut Ă©galement ĂŞtre un endroit agrĂ©able car la situation gĂ©ographique du Cambodge est liĂ©e aux principales chaĂ®nes d'approvisionnement de vĂŞtements au Vietnam et en Chine.
  • Electronique : la CorĂ©e du Sud a une forte capacitĂ© de fabrication Ă©lectronique. Le gĂ©ant de l'Ă©lectronique Samsung est nĂ© lĂ -bas. Mais le Vietnam est en train de devenir une nouvelle plaque tournante pour la fabrication Ă©lectronique, en particulier la fabrication technologique.
  • Meubles : Le Vietnam est un premier choix pour la fabrication de meubles pour sa capacitĂ© de fabrication plutĂ´t compĂ©titive est l'ASEAN. Mais la Malaisie peut ĂŞtre un gagnant surprise dans l'industrie de la fabrication de meubles. Le secteur de l'ameublement de ce pays profite du vent de la guerre commerciale alors que les tarifs poussent les importateurs hors de Chine.

Il convient alors de prendre un cas concret d’une chaîne d’approvisionnement de vêtement, il s’agira de H&M.

Remarque DocShipper : Nous venons d’aborder les plans de relance adoptés par les pays manufacturiers asiatiques notamment par l’étude des forfaits des pays asiatiques et sur la façon dont ils abordent la question de la délocalisation et diversification de leurs entreprises et les recours à ces méthodes. Il convient maintenant de prendre un cas concret qui est la chaîne d’approvisionnement H&M.

H&M acceptera les commandes en production au lieu de les annuler

Il conviendra ici de prendre le cas de la chaîne d’approvisionnement de vêtement qu’est H&M pour rendre compte de l’impacte du COVID-19 sur l’industrie. Nous verrons qu’H&M acceptera les commandes en production au lieu de les annuler. Pour se faire il convient, dans un premier temps, de présenter le contexte, ensuite, nous verrons que la chaîne d’approvisionnement du vêtement appelle à plus de préoccupations. Voyons cela tout de suite.

       Présentation du contexte

L'épidémie de COVID-19 a durement frappé l'industrie du vêtement. De nombreuses marques de mode ont annulé leurs commandes pour économiser un peu de trésorerie et traverser la crise. Par exemple, le Bangladesh, pays fabricant de vêtements, subit actuellement une énorme pression d'annulations de commandes croissantes. Le ministre bangladais du Commerce, Tipu Munshi, a déclaré que plus de 2,6 milliards de dollars de commandes avaient été annulées.

h&m

Mais il y a une exception. Le géant Du prêt-à-porter H&M a annoncé qu'il accepterait les commandes en production au lieu de les annuler. Selon la déclaration de H&M au Daily Star, cet engagement s'appliquera à tous ses pays producteurs :

« Nous paierons bien sûr ces marchandises et nous le ferons selon les conditions de paiement convenues. Ceci est conforme à nos pratiques d'achat responsables et non seulement le cas au Bangladesh, mais dans tous les pays de production. »

De plus, H&M a promis de ne pas négocier les prix sur les commandes déjà passées. Cependant, H&M a suspendu toutes les commandes futures qui n'étaient pas encore en production. Mais le détaillant a ajouté qu'il « recommencerait à passer des commandes dès que la situation le permettra ».

Il s’agit là d’initiative plutôt économique mais il n’en demeure pas moins que le géant du prêt-à-porter H&M appelle à plus de précautions et préoccupations ; c’est ce qu’il convient de voir maintenant.

       La chaîne d’approvisionnement du vêtement appelle à plus de préoccupations

En effet, avec l'arrêt du commerce de détail sur les principaux marchés de consommation, les détaillants ressentiront de la pression. Mais c'est la même chose pour les fabricants et ils ne reçoivent pas suffisamment d'attention. En conséquence, l'industrie du vêtement appelle à plus de préoccupations pour la santé des fabricants de vêtements.

on-site factory quality audit

La situation est plus grave pour les pays qui dépendent de la fabrication de vêtements, le Bangladesh en particulier. Les usines doivent encore payer leurs travailleurs même s'ils ont perdu des commandes, ce qui est un fardeau énorme. Rubana Huq, présidente du Bangladesh Garment Manufacturers and Exporters Association (BGMEA), a déclaré :

« Tout ce que je vais faire est de faire appel à votre bon sens pour que vous preniez bien toutes vos marchandises actuelles qui sont en cours de production et qui sont prêtes. Veuillez les prendre, dans des conditions de paiement normales. »

En tant que leader de l'industrie du prêt-à-porter, H&M souhaite mieux protéger ses fournisseurs face à cette pandémie mondiale en gardant les commandes. L'entreprise estime que ses fournisseurs « sont extrêmement vulnérables dans cette situation ». Le géant a écrit dans sa déclaration :

« Nous entretenons un dialogue étroit avec plusieurs partenaires et acteurs de l'industrie pour voir comment nous pouvons et devons-nous accompagner dans cette situation difficile et nous visons à trouver une solution industrielle commune impliquant plusieurs parties prenantes. »

Nous venons donc de voir comment le groupe H&M prend ses responsabilités dans ce contexte de pandémie et comment il fait face pour relancer l’économie et l’industrie du prêt-à-porter.

Alerte DocShipper : Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés quant au contrôle de qualité  ? Nos experts vous répondent sous 24H, rendez-vous sur notre site DocShipper pour plus d'informations.

Conclusion

Pour vous informer au mieux sur pays manufacturiers d’Asie, plusieurs facteurs nous ont permis d’illustrer notre propos. En effet nous avons tout d’abord aborder la question de la relance de l’économie par les l’Etat et notamment via des forfaits et leurs conseils aux entreprises afin de contourner la délocalisation et la diversification et en proposant d’autres recours. Enfin nous avons vu, via l’exemple de H&M, comment le géant propose de relancer à son tour l’économie et protéger les fabricants dans l’industrie du textile. En effet, on voit bien une intervention de la part des Etats, instance publique et de la part d’une entreprise, privée. Il y a une réelle motivation de la part de tous les acteurs des pays asiatiques, pour relancer, ensemble, l’économie de leur pays respectif.

Conseil DocShipper : Nous vous aidons sur l'ensemble de la procédure d'approvisionnement alors n'hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

  • Vous avez du mal Ă  trouver le produit ? ApprĂ©ciez nos services de sourcing, nous trouvons directement le fournisseurs adĂ©quates pour vous !
  • Vous n'avez pas confiance en votre fournisseur ? Faites appel Ă  nos services d'audit d'entreprise pour vĂ©rifier que ce n'est pas une arnaque !
  • Vous souhaitez contrĂ´ler la production ? Demandez Ă  nos experts de faire un contrĂ´le qualitĂ© des produits
  • Vous n'ĂŞtes pas sur que vos produits soient aux normes ? Contactez notre dĂ©partement pour une vĂ©rification des certificats et des normes
  • Vous avez besoin d'aide sur la partie logistique ? Notre dĂ©partement de fret international vous accompagne jusqu'Ă  la livraison dans votre entrepĂ´t
  • Vous ne savez pas comment gĂ©rer la distribution de vos produits ? Faites appel Ă  nos services 3PL (gestion de stock, prĂ©paration de commandes et livraison B2C)

 

DocShipper China | Approvisionnement - Contrôle qualité - Logistique

 

Alibaba, Dhgate, made-in-china... Beaucoup connaissent des sites internet pour s'approvisionner en Asie mais combien tombe sur une arnaque ?! Il est très risqué de payer un fournisseur Asiatique à l'autre bout du monde en se basant uniquement sur des promesses ! DocShipper vous propose des services d'approvisionnement complet intégrant les besoins logistiques : achat, contrôle qualité, personnalisation, obtentiondes license, transport...

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la manière la plus appropriée pour vous!

Les commentaires pour cette publication sont fermés.